• Cerveteri, son site Etrusque et Ladispoli

    Rubrique : Carte Mondiale Interactive / Carte Italienne / Rome et le Latium / Cerveteri et Ladispoli

    La ville de Cerveteri se situe à environ 40 km au nord-ouest de la ville de Rome et est très facile d'accès par le train. Avant de commencer à raconter ma journée, j'aimerais faire une petite introduction sur les origines de cette ville, vieille de plus de 2 500 ans! Au XIIIe siècle son nom était Caere Vetus pour la différencier de Caere Novum. Le nom que l'on emploie donc aujourd'hui dérive de cette appellation médiévale qui signifie "vieux Caere". Mais son nom premier était celui employé par les Étrusques eux-mêmes : Kysry, alors important centre commercial entre les VIIe et Ve siècles avant J.C. Non loin de cette ville se trouve la nécropole de cette ancienne population apparue vers 800 avant J.C., celle de Banditaccia, dite également de Cerveteri.

    Si vous voulez visiter la ville et sa nécropole, il vous faudra tout de même une bonne journée, pour pouvoir profiter de toutes ces merveilles. 

    Au départ de Rome, il suffit de se rendre à la station Roma Termini et de prendre le train en direction de Cerveteri. Mais attention car le train ne vous amène pas directement dans la ville de Cerveteri, mais plutôt à Ladispoli... Vous avez plusieurs trains dans la journée mettant tous entre 40 et 50 minutes pour un tarif de 3,20€. Si vous avez besoin de consulter les horaires il vous suffit de vous rendre sur le site de trenitalia. Si vous faites l'aller-retour dans la journée pensez également au BIRG qui ne coûte pour pour cette zone que 4,50€. Une fois arrivé à Ladispoli, il ne vous reste plus qu'à prendre le bus ! Si vous avez acheté le BIRG, aucun billet à racheter, par contre si vous avez seulement pris les billets aller et retour, pensez à acheter des tickets de bus! 

    Cerveteri, son site Etrusque et Ladispoli

    Piazza Aldo Moro

     

    Cerveteri, son site Etrusque et Ladispoli

    Château Ruspoli

    Pour cela, sortez de la gare et dirigez-vous à droite. Ensuite prenez la 2e ou 3e à gauche, là où se trouve un arrêt de bus. Normalement c'est ici. Moi j'ai attendu pratiquement 30 minutes pour voir enfin LE bus pour les sites étrusques. Et non, je n'avais pas regardé les horaires de bus avant de partir, ni les arrêts. Mais je pense que cette page pourrait vous aider. Il s'agit des horaires de bus en partance de Ladispoli même pour Cerveteri. Pensez au fait que vous, vous êtes à la gare et non au centre de Ladispoli, donc prenez en compte un retard de 10-15 minutes entre les horaires mentionnés et ceux de passage du bus. Ce bus ne met que quelques minutes pour arriver à Cerveteri, sur la place Aldo Moro. A cet emplacement vous avez un point d'information touristique qui vous donnera des cartes et explications en français. Sur la place, l'envie de visiter un peu cette ville avant de me rendre à la nécropole se fit sentir. Cela est sûrement du au château présent...

    Je me suis donc tout d'abord dirigée vers le château en montant les escaliers de la place. En fin de compte ce château d'origine médiévale n'est plus. Il s'agit maintenant du Musée National Archéologique de la ville consacré aux vestiges des nécropoles étrusques. Ce musée s'est installé dès 1967 dans le château qui appartenait aux princes d'origine florentine Ruspoli. Il se situe sur la "Rocca di Cerveteri" et a probablement été construit au XIIIe siècle car sa caractéristique première est le nombre de tours. Le Musée est ouvert du mardi au dimanche de 8h30 à 19h30. Le billet coûte 6€ mais vous pouvez le cumuler avec la nécropole pour un coût de 8€. Sachez également qu'il est gratuit pour les moins de 18 ans et les plus de 65 ans !

    Une fois au-dessus des escaliers, à l'entrée du Musée nous pouvons voir à notre droite l'église de Santa Maria qui détient une fresque d'Antoniazzo Romano.

    Cerveteri, son site Etrusque et Ladispoli

    Piazza Risorgimiento

    Cerveteri, son site Etrusque et Ladispoli

    Vue sur les Apennins

    Une fois le tour du château effectué, je suis arrivée sur la petite place de Risorgimiento assez sympathique qui détient une fontaine. Si vous allez à l'autre bout de la place et que vous continuez vous pourrez trouver un point de vue sur la ville neuve de Cerveteri. Pour ma part, cette vue côté ville neuve n'est pas très belle; par contre la vue de droite présente les montagnes au loin. Et voilà la visite est déjà terminée... c'était très rapide! En moins d'une heure le tour est effectué!

    Pour aller à la Nécropole, il suffit de descendre la via Mura Castellane et de prendre à droite, via Dei Sasso, puis de nouveau à droite via Delle Necropoli. La nécropole sera indiquée. De la place Aldo à la nécropole vous avez environ 2 km, ce qui représente environ 25 minutes de marche. 

    Si cela est trop long pour vous, vous pouvez très bien vous y rendre en bus. Celui-ci part toutes les heures. Le tarif pour visiter la nécropole est le même que pour le Musée, soit 6€ pour la nécropole seule et 8€ si vous la jumelée avec le Musée.

    Lorsque vous arrivez au bout de votre chemin, vous allez voir apparaître une grande allée bordée d'arbres. Celle-ci vous amènera directement à la nécropole; mais ce que vous ne savez pas, c'est qu'elle longe en fait l'ancienne nécropole! Ce que vous verrez le long de la route n'a pas encore été complètement fouillé. C'est donc complètement ouvert au public même si l'accès en est sûrement prohibé. Pour vous dire la vérité, j'y suis moi même allée après avoir vu le "site même". Cela ne me suffisait pas... car la partie visitable ne fait "que" 10 hectares et ne contient que pratiquement 400 tumulus... autant dire qu'il faut bien 2-3 heures pour en faire le tour. Mais le site entier fait à lui seul 400 hectares, il s'agit de la plus grande nécropole antique de la méditerranée!

    Cerveteri, son site Etrusque et Ladispoli 

    Côté du site non visitable

     Cerveteri, son site Etrusque et Ladispoli

    Côté du site non visitable

    Toutes ces nécropoles datent des IXe-IIIe siècles avant Jésus Christ. C'est l'unique témoignage que nous avons de cette civilisation avec les fresques qu'elle nous a laissée. Lorsque vous entrez à l'intérieur, vous avez la sensation étrange que tout a été réfléchi selon un plan urbain. Et bien c'est vraiment ça : vous avez des quartiers tout comme des rues.

    Cerveteri, son site Etrusque et Ladispoli

    Vue sur les Apennins

    Une chose vraiment bien sur ce site archéologique, c'est que dès l'entrée on vous prête une carte descriptive. Cela vous permettra de savoir où aller ! Au cas où ce procédé change, voici un duplicata du plan : Plan Nécropole Cerveteri. Sur le parcours vous pourrez voir différentes tombes qui se distinguent soient par une forme de trous pour accueillir les cendres soient par des fosses pour l'inhumation. De plus, durant cette période étrusque vous aviez également diverses structures : les ronds qui sont les plus connus et que l'on nomme les tumulus fait de tuf; et les carrés appelés les cubes qui se trouvent être un alignement de tombes. Elles sont creusées directement dans de la roche. 

    Lorsque vous visitez un tumulus proprement dit, si vous ne savez pas où vous êtes, vous avez l'impression de rentrer à l'intérieur même d'une maison.

    Ces tumulus sont une représentation de la maison même car composés par un couloir donnant accès aux différentes salles contenant des fenêtres, des sièges comme des lits ainsi que des colonnes. De plus vous pouvez apercevoir des peintures et des fresques, témoignages important pour les historiens car ce sont de vraies sources qui apportent des connaissances remarquables sur la vie d'autrefois, sur la seule civilisation préromaine de l'Italie. Ici, à Cerveteri vous avez les premières tombes monumentales appartenant au VIIe siècle avant J.C. Vous en avez des milliers qui sont organisées et qui diffèrent selon la catégorie sociale de la famille mais également de l'époque.

    Cerveteri, son site Etrusque et Ladispoli 

    Recueil de Cendres

    Cerveteri, son site Etrusque et Ladispoli

    Tumulus

    Moi qui est fait Ostia Antica auparavant, j'ai tout de même beaucoup appréciée cette visite. Voir ces formes de tombes aussi bien organisée, si vieilles et dans un tel état de conservation est une chose vraiment remarquable ! Vous avez l’étrange sensation de vous balader au sein d'un ancien village préromain mais il n'en est rien. Quand on y songe, c'est assez lugubre car on admire et on se promène pendant des heures au sein d'un cimetière vieux de 2800 ans...

    Pour vous donner plus de détails sur cette nécropole, je vais vous renseigner sur chacune des tombes les plus importantes. Pour ce faire, je vais simplement faire une traduction des explications présentes sur le site.

     

    La Tomba della Capanna : 1er quart du VIIe siècle avt J.C.

    Cerveteri, son site Etrusque et Ladispoli

    Il s'agit d'une des premières sépultures de Cerveteri à structure monumentale qui imite les habitations contemporaines des étrusques. C'est également le plus grand tumulus antique qui a été initialement fait pour une tombe unique et qui a reçu par la suite d'autres tombes. Elle a été creusée directement dans le tuf à la façon d'un édifice urbain. A travers une longue allée que l'on nomme dromos, présentant deux niches latérales, se rejoignent deux salles alignées l'une à l'autre. La première salle détient un toit à double pignon avec travée centrale et des bancs le long des murs. Elle donne accès à la chambre funéraire pavée à l'origine de galets qui servaient de base au lit du défunt. Les matériaux fournis, céramique et vases types italo-géométriques permettent une datation du VIIe siècle avant J.C.

     

    La Tomba dei Doli : seconde moitiée du VIIe siècle

    Cerveteri, son site Etrusque et Ladispoli

    La seconde tombe ouverte dans le grand tumulus est celle des Doli, appelé comme cela à cause des grands récipients de denrées présents dans l'équipement. La tombe, avec deux chambres axiales et deux latérales, répète les modèles plus évolués des habitations. La chambre de droite dite Camera degli Alari fut retrouvée intacte au moment de la découverte. Grâce à elle, les archéologues ont pu restituer un des complexes les plus importants et riches de cette époque. Le reste de la vaisselle, en grande partie en provenance de la Grèce, contenait de nombreux chaudrons et bols en bronze ainsi que des brochettes pour la cuisson de la viande, indice de haut rang sociale pour cette époque dont appartenait le défunt.

     

    La Tomba dei Vasi Greci : milieu du VIe siècle avt J.C.

    Elle appartient à un type de chambre tripartite faisant partie des plus fréquentes de la Cerveteri, son site Etrusque et Ladispolinécropole se détachant des schémas d'héritage par la forme et les éléments de la cabane. Le plan est régulier : bref corridor couvert, avec salles latérales qui imitent un environnement dans lequel les murs du fond s'ouvrent sur des chambres funéraires accessibles par des portes médianes qui sont composées d'architraves et de montants différents. Les lits ont des dimensions monumentales. La tombe prend le nom de Vases Grecs car ont été retrouvés à l'intérieur même, plusieurs provenances de vases : Proche-Orient, Egypte et notamment Grèce. 

     

    La Tomba dei Rilievi : seconde moitiée du Ve siècle avt J.C.

    Cerveteri, son site Etrusque et Ladispoli

    Le long escalier donne accès à une tombe en hypogée (c'est-à-dire une tombe souterraine), une des plus importantes et des plus célèbres d’Étrurie appartenant à la famille des Matuna, comme l'atteste le cippe actuellement en place à l'intérieur de la tombe. La chambre avec un toit à pignon soutenu par deux piliers centraux présente une décoration en relief faite de stuc peint sur les parois et sur les faces internes des pilastres. Elle est composée de 13 doubles niches funéraires et d'emplacements pouvant accueillir 34 corps. Au-dessus des niches, court une frise d'armes tandis que le mur du fond et les piliers sont peints d'une série d'objets à usage domestique. Cela constitue une précieuse source d'information pour la connaissance de la vie quotidienne de ce temps. Au centre, sous la niche principale sont représentés des personnages du monde souterrain : Scilla et le chien à trois têtes, et Cerbère.
     
     
    La Tomba della Corniche : seconde moitiée du VIe siècle avt J.C.

    Cerveteri, son site Etrusque et Ladispoli

    Cette tombe appartient à un type de chambre tripartite avec des petites fenêtres entre les portes des murs du fonds. Dans la grande salle transversale, introduite dans un bref corridor avec des chambres latérales, se trouvent deux particularités intéressantes : une corniche adjacente qui court sur les deux-tiers (en hauteur) du mur intérieur et, sur les deux côtés de l'entrée, deux chaises gravées avec repose-pieds et dossiers avec deux éléments circulaires (que l'on peut expliquer par le fait que ce soit des trônes).
     
     
    Via dei Monti Ceriti - Via dei Monti della Tolfa : seconde moitiée du VIe siècle avt J.C.

    Cerveteri, son site Etrusque et Ladispoli

    Ces rues sont le témoignage à l'intérieur même de la nécropole du rangement urbanistique régulier, qui à cette période, comme pour la demeure des vivants, intéresse la demeure des morts. A la disposition plutôt irrégulière des tumulus, s'en substitue une avec une large rue parallèle dont les côtés sont alignés avec une série de tombes ouvertes et complétées par des blocs de tuf (tombes de type "dé").
     
     
     
    Tumulus Maroi
     

    Cerveteri, son site Etrusque et Ladispoli

    Culmine dans cette zone le tumulus homonyme, entouré de simples tombes carrées. Le tumulus contient trois tombes qui proposent de nouveau la même situation déjà observée pour les autres grands tumulus de la moitié du VIIe siècle avant J.C. : la plus antique est du 3e quart  du VIIe siècle avant J.C. et la troisième du VIe siècle. De particularités intéressantes la seconde a été retrouvée intacte, avec une dizaine de vases dont beaucoup importés  du monde grec et avec un brasero qui conservait encore les restes de carbone et d'offrandes.
     
     
     
    Tumulus Policromo : seconde moitié du VIe siècle

    Cerveteri, son site Etrusque et Ladispoli

    Ce tumulus est entièrement construit en bloc, disposé en file alternée de tuf et de macco (un calcaire de couleur plus clair) qui donne un effet polychrome. On entre à l'intérieur par un petit corridor à chambres latérales. On arrive ensuite dans une pièce unique contenant deux pilastres centraux pertinents pour une reconstruction de la tombe. Peu de décorations d'origines sont présentes, mais nous pouvons constater que la couleur dominante est le rouge et que la frise court tous le longs des murs.
     
     
     
    Tumulus Mengarelli : seconde moitié du VIe siècle avant J.C.

    Cerveteri, son site Etrusque et Ladispoli

    La tombe unique à l'intérieur du grand tumulus est restée inachevée, et est constituée d'un long corridor contenant deux salles latérales donnant accès à un vestibule circulaire, à une petite chambre latérale et à deux chambres de fonds axiales. Le plafond de la dernière chambre présente encore des traces de fusain, le "schéma préparatoire" qui allait plus tard servir au maçon à mettre en relief le cadre : la tombe, qui appartient à une phase plus avancée de celle de la Capanna dans le grand tumulus I, constitue un intéressant exemple de grande maison articulée, qui prend la place dans l'architecture du monde des vivants des simples maisons à cabanes des âges précédents.
     
     
    Tumulus du Colonnello : première moitiée du VII siècle avant J.C.

    Cerveteri, son site Etrusque et Ladispoli

    C'est un des plus grands tumulus de la nécropole, construit au départ pour une seule tombe au début du VIIe siècle. Le tambour excavé du tuf présente une riche décoration moderne. Au delà de la tombe plus ancienne, avec un long corridor et une petite chambre funéraire contenant un toit à double pignon ont été retrouvés trois autres tombes détenant plus de chambres ouvertes sur le vestibule et datant du VIe siècle. Déjà malheureusement saccagées des meubles précieux de l'époque antique, les tombes ont tout de même restituées des fragments de poterie appartenant à des navires (tombe 1, Ier quart du VIIe siècle) et des vases importés du monde grec, mais seulement de Corinthe (tombes 2 et 3, dernier quart  du VIIe - premier quart du VIe).

     
     
    Il n'est donc possible de visiter qu'une dizaine de tumulus sur les centaines présentes sur le site. Bien sûr si vous en avez envie vous pouvez tenter d'entrer dans les autres mais elles sont soient difficiles d'accès soient dans un état de démolition qui ne permet pas avec sécurité d'entrer à l'intérieur. Et comme je vous l'ai dit il vous faudra tout de même 2h30 minimum pour effectuer la visite. Si aujourd'hui nous pouvons visiter le site de Cerveteri, c'est parce que la ville a conclu un marché avec Rome au IVe siècle avant J.C. Après cela la ville a perdu de son importance et a été abandonnée au Moyen-Age.
     

    Cerveteri, son site Etrusque et Ladispoli

    Le Bar du Site

    Une fois tout cela fait et les heures passées un petit creux se faisait sentir. Je suis donc allée rejoindre le petit bouboui du site pour pouvoir se restaurer. Bon à dire vrai, cela n'était pas de bonne qualité et assez cher (ce qui ne nous surprend pas bien sûr)... alors amener plutôt un casse-croûte et manger sur place, ce sera nettement plus appréciable et meilleur.

    Le site effectué je suis repartie à pied en direction de Cerveteri avec un petit passage interdit dans le site non protégé de Cerveteri... Un bus n'allait pas tarder à arriver au Centre donc il ne fallait tout de même pas traîner. Je l'ai attendu quelques minutes sur les escaliers de la place principale puis suis retournée au point de départ. Il n'était pas si tard que ça et étant donné que nous étions encore durant les périodes estivales j'avais prévu de faire un bain de soleil : direction plage!!!!

     

    Pour rejoindre la plage, j'ai décidé de voir où le bus allait m'amener. Bon je n'ai pas trop attendu non plus de peur de me retrouver je ne sais où! Mais à ma grande surprise je suis descendue à une ou deux stations avant celle qui mène à la plage.

    Les plages sont assez sympathiques malgré la difficulté d'en trouver une publique... et oui vous avez une seule grande plage délimitée en plusieurs plages : publiques ou privées!!! Bon la vue n'est pas exceptionnelle mais après une balade comme celle que nous venons d'effectuer nous avons bien mérité une petite pause. Il s'agit de plage de sable fin comme beaucoup dans le sud de la France. De plus, comme en France, vous avez des petits vendeurs à la sauvette : boissons fraîches, habits, maillots de bain, bijoux ou lunettes de soleil! Après deux heures de repos j'ai repris ma route pour visiter un peu la ville de Ladispoli.

    Cerveteri, son site Etrusque et Ladispoli

    Plage de Ladispoli

    Cerveteri, son site Etrusque et Ladispoli

    Rien d'exceptionnel, rien à visiter... juste une petite brocante qui dépayse de tout ce que nous avons déjà vu, rien de plus malheureusement mais ce fut une journée très agréable.

    Si vous avez tout de même encore de la force dans vos jambes, vous pouvez pousser jusqu'au château de bord de mer, qui est sur votre droite lorsque vous faite face à la mer et sur la plage. Pour moi c'était trop loin... une bonne 1/2 heure de marche supplémentaire je pense!

     

     


     
    Rubrique : Carte Mondiale Interactive /  Carte Italienne Rome et le Latium / Cerveteri et Ladispoli

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :